l'echographie chez les chiens, chats et nacs

LE PRINCIPE DE L'ÉCHOGRAPHIE EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE :

L'échographie est l'examen de choix pour investiguer toute les structures molles (les "tissus mous") à proximité de la peau, c'est à dire dans les 10 cm environ. 

Chez l'homme, on retrouve des échographes chez tous les radiologues et gynécologues, l'échographie est devenue un examen courant très facile à mettre en oeuvre. Cette technologie présente l'avantage d'utiliser des ondes ultrasonores, sans conséquence pour notre santé et celle de nos animaux.
Les ultrasons ne traversent ni l'air ni l'os, on ne peut donc réaliser d'image qu'en l'absence d'air et de matière dure, les poumons et les os sont rarement étudiés par ce moyen.

COMMENT SE PASSE UNE ÉCHOGRAPHIE DE VOTRE CHIEN OU VOTRE CHAT ? 

Comme pour de nombreux examens complémentaires, la collaboration de votre animal est indispensable. Certains animaux seront donc tranquilisés pour leur éviter le stress d'être couché ou tout simplement pour éviter trop de mouvements s'il s'agit d'animaux jeunes ou agités !


L'échographie est pratiquée par de nombreux vétérinaires dans le groupement pour les examens de routine et devra être réalisée par des vétérinaires plus entraînés dans les examens impliquant la recherches d'organes profonds ou d'anomalies rares.

DANS QUELLES SITUATIONS L'ÉCHOGRAPHIE DE VOTRE ANIMAL EST REQUISE :

La taille de nos animaux de compagnie permet d'envisager cette technologie pour des usages très variés.

 
pancréatite aiguë
pancréatite aiguë
prostate
prostate
kyste rénal
kyste rénal
tumeur testiculaire
tumeur testiculaire

L'échographie Abdominale : 

La plus courante est l'échographie abdominale, elle permet d'explorer l'essentiel des organes intra-abdominaux. Les maladies les plus couramment diagnostiquées dans ce contexte comprennent :

pour le foie ou la vésicule biliaire, des inflammations (hépatite, cholangiocystite, cholangiohépatite), tumeurs, obstructions biliaires (calculs biliaires, sténose, mucocèle), dégénérescence (lipidose, fibrose, cirrhose)

avec l'estomac, on cherchera corps étrangers, sténose pylorique, inflammations de la paroi (gastrite lympho-plasmocytaire, gastrite éosinophilique, ...), plus rarement ulcères ou tumeurs

le pancréas est rarement visualisé en entier, les parties visibles doivent permettre de chercher des signes de pancréatites, tumeurs (insulinome) ou abcès

l'intestin grèle et colon sont le siège d'occlusion par un corps étrangers, de développement de tumeurs ou inflammations (maladie inflammatoire idiopathique chronique MICI), plus rarement de lymphangiectasie

les reins hébergent fréquemment des calculs, montrer des signes d'inflammation (pyélonephrite, glomérulonephrite) ou de dégnérescence

pour les surrénales, on cherchera une augmentation de taille dans les syndromes de Cushing (hypercorticisme) ou l'inverse lors de maladie d'Addison

pour la rate qui est très developpée chez le chien, les problèmes les plus comunéments rencontrés sont des tumeurs (hémangiosarcome), des hématomes, des hyperplasies (tumorales ou réactionnelles)

l'examen de la vessie peut réveler la présence de calculs, tumeurs ou infection urinaire

pour chaque organe présentant une anomalie, il est souvent possible d'examiner les ganglions à la recherche d'une augmentation de taille et de signes de métastases

- enfin, les vaisseaux sanguins parcourant l'abdomen seront examinés en cas de suspicion de shunt porto-systémique (acquis ou congénital) ou d'hypertension portale

L'échographie superficielle

Bien que moins courante, elle apporte des informations complémentaires à la radiographie le plus souvent, en particulier sur les tendons et muscles, lors de déchirure, élongation, traumatisme.

C'est aussi le moyen d'explorer de petites structures directement sous la peau : la thyroïde (nodules, tumeurs), les ganglions (lors d'adénomégalie ou adénopathie, ils augmentent de taille et peuvent être ponctionnés), les glandes anales (infection, tumeur).
Les corps étrangers migrant sous la peau (épillets le plus souvent) peuvent aussi être repérés par échographie, puis, si la localisation le permet, être retirés en guidant par échographie une pince jusqu'à ce corps étranger.
Plus rarement, lors de masse sous la peau ou dans les os, l'échographie permettra de mieux comprendre l'organisation de la structure et de faire un prélèvement. 

L'échographie en ophtalmologie

L'échographie est aussi une aide précieuse durant les examens ophtalmologiques, pour apprécier l'état des structures profondes (rétine, graisse péri-orbitaire) ou non accessibles à l'examen direct (corps ciliaires, rétine lors de cataracte, ...)

L'échographie en urgence

C'est un outil précieux dans ce contexte. En très peu de temps, elle permet l'identification d'épancheemnt de sang dans l'abdomen (hémopéritoine) ou le thorax (hémothorax), mais aussi d'air dans le thorax (pneumothorax).
Parfois même, l'échographie permet de diagnostiquer rapidement une insuffisance cardiaque ou une masse thoracique chez un animal qui respire mal (oedème aigu du poumon, épanchement pleural).

LE PRINCIPE DE L'ÉCHOGRAPHIE EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE :

L'échographie est l'examen de choix pour investiguer toute les structures molles (les "tissus mous") à proximité de la peau, c'est à dire dans les 10 cm environ. 

Chez l'homme, on retrouve des échographes chez tous les radiologues et gynécologues, l'échographie est devenue un examen courant très facile à mettre en oeuvre. Cette technologie présente l'avantage d'utiliser des ondes ultrasonores, sans conséquence pour notre santé et celle de nos animaux.
Les ultrasons ne traversent ni l'air ni l'os, on ne peut donc réaliser d'image qu'en l'absence d'air et de matière dure, les poumons et les os sont rarement étudiés par ce moyen.

Comme pour de nombreux examens complémentaires, la collaboration de votre animal est indispensable. Certains animaux seront donc tranquilisés pour leur éviter le stress d'être couché ou tout simplement pour éviter trop de mouvements s'il s'agit d'animaux jeunes ou agités !


L'échographie est pratiquée par de nombreux vétérinaires dans le groupement pour les examens de routine et devra être réalisée par des vétérinaires plus entraînés dans les examens impliquant la recherches d'organes profonds ou d'anomalies rares.