L'OPHTALMOLOGIE de vos chiens et chats

Plusieurs structures du groupe Vet Cimes proposent des consultations spécifiques en ophtalmologie canine et féline.
Ces consultations ont lieu soit à l’initiative du propriétaire, soit sur le conseil du vétérinaire traitant habituel lorsqu’il estime utile d’envisager une prise en charge spécifiquement ophtalmologique.


Les vétérinaires pratiquant ces examens particuliers sont titulaires, outre leur diplôme de docteur vétérinaire, d’un diplôme en ophtalmologie (Certificat d’études supérieures en ophtalmologie délivré par l’école vétérinaire de Toulouse, ou diplôme d’ophtalmologie délivré par l’école vétérinaire d’Alfort).

Il est également possible de faire réaliser les examens officiels pour les maladies héréditaires ophtalmologiques canines
(MHOC), qui nécessitent un agrément particulier.

DÉROULEMENT D’UNE CONSULTATION EN OPHTALMOLOGIE

Commémoratifs

Il s’agit du recueil des informations médicales que vous fournirez, associées à celles délivrées par votre vétérinaire habituel.

Examen ophtalmologique général

Il comprend en général :
- Un examen des réflexes oculaires
- Un examen en biomicroscopie en ambiance sombre : appareil spécialisé, fort grossissement éclairage focalisé ou en fente, prise de vues si nécessaire.
- Un relevé de la tension oculaire.

Examen ophtalmologique particulier 

En fonction de la pathologie suspectée, d’autres examens seront pratiqués immédiatement, sans les citer tous on peut nommer : le test quantitatif de sécrétion de larmes (Test de Schirmer), l’examen de la cornée en fluorescence (ulcères cornéens), la gonioscopie (examen de l’angle iris/cornée) l’ophtalmoscopie (examen du fond d’œil) avec ou sans dilatation selon les cas.

A la fin de cette consultation un premier point sera fait avec vous. Il permettra soit de conclure et de traiter, soit de poser l’indication d’examens complémentaires. Dans tous les cas vous serez informés tout au long de la consultation et resterez seuls décisionnaires des choix proposés.

Traitements 

Il s’agit essentiellement de traitements locaux (gouttes) et/ou de comprimés (si nécessaire).

Il peut s’agir d’autres traitements mis en œuvre immédiatement, notamment : les injections sous conjonctivales (dans la conjonctive entourant l’œil), le cross linking (« renforcement cornéen sous rayonnement UV), le remodelage cornéen à l’aide d’une microbrosse diamantée mécanisée, et d’autres encore (pose de fils provisoires de correction de malposition palpébrale, paracentèse de la chambre antérieure etc.)

Examens complémentaires 

Ceux-ci pourront avoir lieu immédiatement comme c’est souvent le cas par exemple pour l’échographie oculaire,  le relevé de tension artérielle ou la réalisation d’un bilan sanguin.

Soit ces examens seront différés car nécessitant une préparation, comme c’est le cas notamment pour l’électrorétinogramme (examen de l’activité électrique de la rétine, un peu comme un « électrocardiogramme de l’œil »), ou le scanner quand il est utile.

La consultation ophtalmologique est donc souvent une consultation relativement longue (jusqu’à une heure avec les examens complémentaires éventuels). Il est donc bien évident que ce temps sera consacré uniquement à l’œil et aux maladies qui influent sur son fonctionnement.

Dans tous les cas, vous êtes informés, et un compte rendu complet (images) est adressé à votre vétérinaire traitant habituel, qui est donc toujours tenu au courant de la santé de votre animal.

PATHOLOGIES TRAITÉES COURAMMENT

EN OPHTALMOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Elles sont nombreuses (on ne peut pas les citer toutes)  et variées avec entre autres :

Les maladies des annexes (paupières) : 

Entropions/ectropions (enroulement anormal des paupières), tumeurs, plaies traumatiques, anomalies de la conjonctive, cils anomaux…

Les maladies du globe oculaire : 

Affections de la cornée (Plaies Ulcères Trauma Tumeurs …),

Affections de l’iris, 

Affections du cristallin (Cataracte, luxation ou subluxation du cristallin, traumatismes perforants…)  

Les traumatismes du globe (Plaies par projectile, conséquences de combats, perforations Griffades …)

D’autres affections consécutives à des maladies générales 

Avec  notamment, les uvéites (inflammation de l’intérieur de l’œil), les cataractes diabétiques, les maladies de la cornée, les saignements intraoculaires, les tumeurs de l’œil, le glaucome etc.

Cas particulier de la cataracte 

L’évolution des appareils utilisés dans la chirurgie de la cataracte, identiques à ceux utilisés en chirurgie humaine, permet actuellement  d’envisager sereinement cette chirurgie pour le chien et  le chat. Les particularités inflammatoires de l’œil des carnivores nécessitent cependant de parfaitement choisir  les candidats à l’intervention, et sous cette condition, celle-ci est maintenant presque toujours suivie de succès.

L’indication opératoire est posée après un examen ophtalmologique et échographique qui doit confirmer la présence de la cataracte, et l’absence d’autres maladies de l’œil (contre indication opératoire).

Dans un 2ème temps il sera pratiqué un électrorétinogramme permettant de vérifier le bon fonctionnement de la rétine. Si ces 2 examens sont favorables, l’intervention sera envisageable avec un maximum de chances de succès.

Il reste cependant important  d’intervenir précocement dans l’évolution de la cataracte (avant la cécité complète). Cette précocité réduit le temps d’intervention intraoculaire, et augmente d’autant les chances de succès.

Cette chirurgie a donc des relations étroites avec ce qui se pratique en médecine humaine : même matériel opératoire (Phacoémulsificateur),  intervention sous microscope opératoire, incision étroite, cristallin artificiel chaque fois que cela est possible…). A la différence de la chirurgie humaine, elle est pratiquée exclusivement sous anesthésie générale, afin d’avoir l’immobilité absolue requise sous le microscope opératoire. 

MATÉRIEL UTILISÉ EN DIAGNOSTIC ET

TRAITEMENT EN OPHTALMOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

L’ophtalmologie, tant humaine qu’animale, utilise de nombreux appareils complémentaires ; il serait fastidieux de les citer tous. Ceci étant, les principaux utilisés par les vétérinaires du groupe VetCimes sont les suivants :

En consultation  

Un  biomicroscope (Heine, Hawk Eye …) utilisé systématiquement en consultation
Un diaphanoscope : source de lumière pour transillumination  (Heine) 
Un tonomètre : pour la mesure de la pression intraoculaire (Tonopen Tonovet…) 
Des bandelettes et collyres diagnostiques
Un appareil de cross linking (avec source d’UV pour le traitement d’affections cornéennes) 
Un ophtalmoscope direct (Heine) 
Un ophtalmoscope indirect (Heine Hawk Eye) 
Un électrorétinographe (Retinographics)

En chirurgie ophtalmologique 

Une microbrosse diamantée (remodelage cornéen) :Alger Brush
Un ensemble instrumental de chirurgie des annexes 
Un ensemble instrumental de microchirurgie complet 
Un microscope opératoire motorisé à 2 opérateurs en coaxial 
Un Phacoémulsificateur Alcon Legacy 20000 (interventions de cataracte)
Le matériel spécifique à usage unique (pansements cornéens, colles cornéennes, greffons collagène cornéens, fils de suture spécifiques, etc.)

CONCLUSION  

L’ophtalmologie du chien et du chat, à l’image de l’ophtalmologie humaine, évolue régulièrement, tant au niveau des connaissances que du matériel. Les vétérinaires ophtalmologistes du groupe Vet Cimes se forment régulièrement afin de suivre ces évolutions et d’en faire profiter au mieux vos animaux de compagnie.