LA PHYSIOTHERAPIE

AU SEIN DES CLINIQUES DU GROUPEMENT

VET'CIMES

La physiothérapie aussi appelée rééducation fonctionnelle, elle permet d’améliorer la récupération des troubles locomoteurs. 

Il s’agit de l’ensemble des techniques qui permettent le diagnostic et le traitement de troubles fonctionnels et lésionnels de l’organisme, comme l’arthrose, les hernies discales, les troubles de la croissance, la prévention des pathologies sportives et la préparation à l’effort. En médecine humaine, on utilise la physiothérapie dans de nombreux domaines tels que l’orthopédie, la neurochirurgie mais aussi les affections urogénitales, les pathologies respiratoires et cardiovasculaires, la dermatologie, etc. En médecine vétérinaire, son utilisation est presqu’exclusivement concentrée autour des problèmes locomoteurs. Il s’agit d’une thérapie COMPLEMENTAIRE à celles déjà instaurées par votre vétérinaire. Le but est de remettre en mouvement  une articulation ou un membre immobilisé par exemple, et finalement de retrouver la fonction la meilleure possible avec le moins de séquelle(s) possible(s). 

Les techniques à notre disposition  sont diverses et variées. Elles sont MANUELLES ou PHYSIQUES.

Etirements
Etirements

Les techniques MANUELLES :

Elles sont à  la base de tout protocole de rééducation fonctionnelle. Il s’agit des massages, des étirements, des mobilisations, des exercices (passifs et actifs), et de la rééducation proprioceptive. Ces exercices vont travailler sur les amplitudes articulaires, l’équilibre, la coordination des mouvements, la proprioception etc. 
Balnéothérapie
Balnéothérapie

La BALNEOTHERAPIE et le Tapis ROULANT

Cela consiste à faire marcher le chien sur un tapis roulant, avec ou sans eau. 

Cela aide les chiens à retrouver un meilleur état de forme, de musculature. Cela soulage les douleurs dorsales, les douleurs de pattes, l’arthrose, permet de perdre du poids, de réapprendre à marcher, d’améliorer  l’équilibre.

Cette technique s’adresse à tous les chiens, même ceux ne sachant pas nager ou qui n’aiment pas l’eau.
Laser
Laser

Les techniques PHYSIQUES :

Elles sont quant à elle, sont appliquées à l’aide d’appareils, machines et instruments. Ce sont la chaleur, le froid, l’électrostimulation,  les  ultrasons, le laser, les ondes de choc, et l’hydro-balnéothérapie.

Souvent le traitement de votre animal sera une combinaison de plusieurs de ces techniques de physiothérapie associée avec un ou des  traitement(s) médicamenteux, à de l’ostéopathie , à de l’acupuncture et à de l’homéopathie .

Les  INDICATIONS les plus courantes : 

- les douleurs arthrosiques ou rhumatismales (arthrose des hanches ou coxarthrose, des coudes, de la jonction lombo-sacrée, ...)
- les  affections neurologiques (ex : hernie discale, troubles de l’équilibre)
- les suites d'une chirurgie orthopédique (ex : rupture ligament croisé du genou, dysplasie de hanche ou du coude)
- à la suite d'un accident, un  traumatisme, une entorse 
- lorsque l'animal présente des troubles de la croissance
- en prévention chez les chiens sportifs  

La première séance de physiothérapie dure 45 minutes à 1h 30 selon l’état de votre animal afin de mettre en place le protocole de rééducation le plus adapté pour lui : technique(s)  utilisée(s), fréquence des séances, nombre de séances, exercices à faire à la maison. Le protocole évoluera en fonction des progrès ou non de l’animal.
Electrostimulation

Quels sont les OBJECTIFS de la physiothérapie et de la rééducation ?  

La physiothérapie améliore la récupération de l’animal dans les jours et les semaines qui suivent le traumatisme car elle va favoriser la reprise de l’appui du membre lésé et de la marche. Elle permet d’améliorer le confort de vie de l’animal et son état  général en réduisant la douleur et l’inflammation, en accélérant la cicatrisation, en luttant contre la fonte musculaire, en lui ré-apprenant à se servir correctement du membre abimé.  

La physiothérapie va aussi diminuer le risque de rechute grâce à des exercices appropriés.

Ces techniques peuvent être appliquées à plusieurs moments de la vie de l’animal: en prévention, pour améliorer sa qualité de vie et sa santé, pour améliorer ses capacités cardio-respiratoires, et aussi de façon curative : à la suite d’une chirurgie, d’un traumatisme ou accident. Elles aident à diminuer la douleur,  à améliorer la motricité, le confort et à augmenter  l’autonomie de l’animal.